De la conception à la réalisation

La réalisation de nos sacs à main engage un long travail et un véritable savoir-faire :

Comptez en moyenne 30 étapes pour un seul sac, fait entièrement à la main. 

Toucher la matière, écouter le bruit d’été du raphia, observer les détails, sentir le cuir… les sens en éveils, nous vous dévoilons nos coulisses.

GAMME RAPHIA

Raphia Gamme Couleur

CRÉATION

IMAGINER

Nous écrivons et dessinons nos envies sur papier puis sur logiciel : matière, forme, couleur…que nous transmettons à Mauricia, fondatrice de Malagasy Handmade.

VALIDER

Nous échangeons sur la faisabilité de nos dessins et envies puis validons les couleurs, les anses, les formes…

2
L'azur Zoom Construction

PRODUCTION

LA MATIÈRE

Le raphia provient d’un genre particulier de palmier, lavé dans la rivière puis séché à l’air libre; il est alors prêt pour tous les articles en teinte naturelle. 

Pour le foncer de manière naturelle, le raphia est teint avec le thé local de Sahambavy,  les couleurs vont du beige moyen au beige foncé.  

Pour un raphia coloré, il faut passer par l’étape de la teinture chimique qui dure en moyenne 3-4 jours. Grâce à cette teinture dans de l’eau bouillie et salée, toutes les couleurs sont possibles. 

LE CROCHET

La fabrication pour un sac à main de taille moyenne met en moyenne deux jours : le raphia est crocheté à la main par l’équipe de Mauricia. 

LES DÉTAILS

Vient ensuite l’étape du rajout d’un bouton aimanté, d’une doublure, de couture… 

GAMME CUIR ET PYTHON

Le dessin technique du 28

CRÉATION

IMAGINER

Nous écrivons et dessinons nos envies sur papier puis sur logiciel : matière, forme, couleur…

VOIR ET TOUCHER

Nous recherchons des matières et de la bijouterie métallique, chez nos différents fournisseurs.

LE DOSSIER TECHNIQUE

Après la validation de la forme et des matières, le modèle est dessiné, mesuré, annoté avec toutes les indications et le vocabulaire adéquat. C’est un guide à destination de la production.

LES TETES DE SERIE

À partir de notre dossier technique, le façonnier et son équipe réalisent des têtes de série : un test en grandeur nature, avec les « vraies » matières. Une fois les têtes de série validées, la production est lancée.

2
Le parage des bords

PRODUCTION

LE DÉCOUPAGE

La première étape consiste à découper les différentes pièces d’un sac à l’aide d’emporte pièces. Ce poste nécéssite une grande connaissance du cuir : respect du placement des matières et du mélange des couleurs et grains.

LA PRÉPARATION : PARAGE, GUTTAGE, ENCOLLAGE ET REMBORD MAIN

Préparer les différentes pièces de cuir est essentiel et se fait en quatre étapes :

Le parage : il s’agit d’uniformiser et d’amincir les différentes pièces de cuir pour obtenir des épaisseurs équivalentes.

Le guttage : les différentes pièces de cuir, les renforts et la doublure sont encollés par le guttage sous presse. Cela permet de renforcer et rigidifier le cuir par la chaleur. Le cuir sera ensuite marqué à chaud au nom de Bleu Nuit Paris.

L’encollage : cela consiste à déposer de la colle sur une pièce de sac, cuir et renfort, en pulvérisation avec un pistolet.

Le rembord main : c’est une étape délicate qui demande minutie et rigueur. Elle est réalisée à l’aide d’un plioir et d’un marteau après la dépose de colle sur le bord.

LA PIQÛRE

Chaque point est précis et les coutures doivent être régulières afin que le rendu soit le plus harmonieux : fil, couleur, longueur de point …

L’ASSEMBLAGE

Dernière étape, l’assemblage consiste à monter l’ensemble des pièces du sac, poser les derniers accessoires métalliques qui sont montés tout au long du processus, et enfin de piquer la doublure et le cuir. Le sac est presque prêt.

LE CONTRÔLE DES PRODUITS

Le produit finalisé passe alors le dernier contrôle avant d’être expédié : qualité, respect du cahier des charges et des matières. Le sac est bichonné et enfin prêt à être porté !